islamaumaroc

09 mars 2009:Intervention, devant Sa Majesté le Roi Mohammed VI, de M. le Ministre des Habous et des Affaires islamiques, à l'occasion de la fête du mawlid.

A l'occasion de la fête du mawlid, M.le Ministre des Habous et des Affaires islamiques a présenté, devant Sa Majesté le Roi Mohammed VI, que Dieu le Glorifie,le 10 mars 2009,le résumé du rapport annuel des réalisations des Conseils des Oulémas et de la situation de leur administration.

 Louange à Dieu le Maître des univers,

prières et salutations sur le Prophète de la guidance, le sceau des messagers, ainsi que sur sa famille et ses compagnons.

Moulay Amir al-Mouminine,

En application de l'article 21 du Dahir Chérif, relatif à l'organisation du Conseil supérieur des Oulémas et des Conseils locaux, le ministre de votre Majesté, des Habous et des Affaires islamiques est honoré de présenter, entre vos mains, le résumé du rapport annuel des réalisations des Conseils des Oulémas et de la situation de leur administration.
Moulay Amir al-Mouminine,
Grâce à vos orientations renouvelées, au cours de cette année, on peut relever une avancée significative dans les trois secteurs mentionnés comme axes à améliorer par le dernier rapport. Il s'agit :
- de la qualification des imams,
- de la situation matérielle des imams,
- de l'information religieuse.
En dehors de ces axes d'intervention, l'activité des oulémas et des alimates s'est manifestée dans les domaines d'orientation, d'instruction et d'encadrement.
Cette année est principalement marquée par l'annonce par votre Majesté de décisions faisant entrer la gestion du champ religieux dans une dynamique nouvelle :
1 – Instaurer les liens institutionnels entre Amir al-Mouminine et les oulémas dans le cadre d'un pacte que votre discours de Tétouan a nommé "Mithaq al oulama". C'est un pacte qui renouvelle la responsabilité des oulémas dans l'encadrement religieux et qui a deux finalités : sécuriser le dogme de la oumma, apaiser sa conscience religieuse, en se basant sur "le char'i" (source légale religieuse), et ce en harmonie avec l'évolution que connaît le Royaume dans de nombreux domaines.
2 – Elargir la carte des Conseils des oulémas afin de renforcer la politique de proximité, exprimée par la présence des mosquées dans tous les quartiers de la ville et dans chaque village, en milieu rural.
3 – Créer le Conseil des Oulémas pour les Marocains d'Europe, en vue de renforcer l'encadrement religieux des Marocains à l'étranger et les préserver contre les agissements destructeurs qui visent leur dogme sunnite, leur rite malikite ou leur soufisme sunni.
4 – Créer, sur la base de votre honorable décision, la Fondation Mohammed VI pour les affaires sociales des préposés religieux.
Moulay,
Les travaux des oulémas tirent leur grande importance et leur extrême gravité du fait qu'ils s'inscrivent dans le cadre d'un rituel clair, au niveau de la doctrine, du rite et du cheminement spirituel, avec une conscience totale de la part des oulémas de ce qui doit être réalisé, au sein de ce cadre. En effet, la "Machiakha" (autorité religieuse) des oulémas marocains, représentée aujourd'hui au niveau des Conseils des Oulémas est une Machiakha qui a une histoire noble et enracinée, depuis des siècles, grâce à son engagement et à sa fusion avec imarat al almoumine, ce qui a forgé l'identité et les spécificités marocaines. C'est le dépôt qui préserve le pays, dévoué au rite des gens de la sounna et de la jama'a, adossé sans ambiguïté au rite malikite. C'est une appartenance ancrée, qui a mobilisé les sentiments dans l'engagement et la militance afin de la préserver à travers les siècles. C’est cet amour noble qu'expriment les Marocains envers votre demeure pure, la demeure de la famille du Prophète généreux. Un amour d'une doctrine sunnite qui a renouvelé la flamme de la foi et a réalisé l'élévation dans les degrés de l'excellence.

Moulay Amir al-Mouminne,
Grâce à ce pacte, il est permis aux oulémas de votre oumma d'être fiers des missions qui leur ont été attribuées, sous votre règne, des domaines d'actions qui leur sont ouverts et des moyens dont ils ont été dotés afin de réaliser les objectifs. Ils sont aujourd'hui, au sein de votre système, les responsables de la fatwa. Sur leur accréditation, les imams et les prédicateurs accèdent à leurs fonctions au sein des mosquées. Ce sont eux qui se chargent de la formation des imams et de leur orientation afin qu'ils agissent au sein de chaque minbar et de chaque mosquée pour préserver nos valeurs et pour les qualifier selon le Guide de l’imam qu'ils ont mis en place. Les oulémas sont autorisés par la loi à présider les commissions de construction des nouvelles mosquées. Ce sont eux qui ont la décision dans l'encadrement religieux des citoyennes et citoyens, à l'intérieur et à l'extérieur et dans diverses occasions.
Ainsi, l'action des oulémas n'est plus saisonnière, elle est devenue une implication quotidienne. Leur discours ne se limite plus aux thématiques traditionnelles. Il porte davantage sur les préoccupations des gens, en se basant sur l'anoblissement des sentiments et un ijtihad du présent, prenant en considération le contexte. Ce discours est désormais propagé dans les écoles, les milieux pénitentiaires et auprès de diverses catégories de population dont celles aux besoins spécifiques. Un discours, également, qui utilise les technologies de la communication. Ainsi, plus de mille cinq cents causeries religieuses ont été produites. Il s'agit de cours télévisuels d'instruction et d'orientation diffusés au sein des mosquées.
Moulay Amir al-Mouminine,
Les oulémas assument leur responsabilité en ayant conscience d’intégrer un modèle, enraciné, qui ancre son consensus dans l'histoire. Son efficacité est confirmée par les exigences de spécialisation de notre monde moderne. Un modèle construit sur le fait que la religion est protégée par la totalité de la oumma, représentée par Amir-al-Mouminine. Elle est préservée de l'immobilisme conduisant à l'extrémisme. Mais aussi de la négation qui conduit à l'abandon des valeurs sur lesquelles s'est construite la oumma et qui sont protégées par la Constitution.
Moulay amir al-Mouminine,
La voie de l'avenir sur laquelle chemine la oumma, vers la rive du salut, en harmonie avec des valeurs garantes d'un développement sain, est celle d’Imarat al-Mouminine. C'est elle qui distingue entre la politique, le débat social, les divergences nécessaires et la religion garante de l'unité. Une unité fondée sur les constantes, comme soutien aux valeurs de droiture et d'éthique. Une unité source de redressement qui s’appuie sur l'éducation à la vérité et à la patience.
Moulay Amir al-Mouminine,
Depuis dix ans, votre règne bâtisseur s’est appuyé sur le travail, la véracité et l'amour du bien pour le peuple. Il a ainsi conduit à l'assurance au sujet de la religion, accompagné en cela par l’engagement d'une institution académique forte, l’institution des Oulémas, qui, par une action puisant dans nos racines, a su surmonter la confusion dans l'orientation rituelle apparue au début de la transition démocratique, au milieu de la seconde moitié du vingtième siècle.
Les oulémas, dans le cadre de ce pacte, sont engagés pour endiguer avec sagesse et sans laxisme toutes tentatives d'atteinte aux constantes de la oumma, ses sacralités et son identité sunnite.
Moulay Amir al-Mouminine,
L'histoire témoigne que le royaume chérifien n'a jamais laissé la question religieuse entre les mains d'un détracteur de l'intérieur ou d'un prédateur de l'extérieur. Cette gestion, à travers l'actuelle réorganisation institutionnelle des oulémas, est bâtie sur le même contenu symbolique et les conditions sine qua non de Machiakhat al oulama qui a guidé le travail de vos glorieux ancêtres à travers l'histoire. Ce faisant, il nous est permis, oh Moulay, de clarifier cette vision en suivant le style sage de votre ancêtre, le prophète sidna Mohammed (sur lui les meilleures prières et les plus pures salutations), dans la construction des affaires de la religion et d' ici bas, au début de l'islam. Ainsi, tout est régi par un référentiel légal après que cette religion fût, à ses débuts, cible des malintentionnés. Quand elle a atteint la maturité institutionnelle et organisationnelle, la tâche fut plus compliquée pour ses adversaires. C'est à ce moment que Dieu a fait descendre sur son généreux Prophète le verset de la sourate al Maida : "Aujourd'hui, sont désespérés ceux qui n'ont pas cru en votre religion, ne les craignez point, craignez-moi".

Voir aussi

Allocution de Mr. Ahmed Toufiq à l'occasion de l'ouverture de 20 mosquées nouvellement édifiées

Mot de M. Ahmed Toufiq lors de la visite de Sa Sainteté le Pape François

Bilan annuel des activités des conseils locaux des Oulémas et du champ religieux

La Haute sollicitude dont SM le Roi entoure les anciennes médinas revêt des dimensions culturelle, spirituelle et de développement

M. Ahmed Toufiq pour plus de vigilance à l'égard de l'offre religieuse

M.Ahmed Toufiq remet un message de condoléances de S.M. le Roi au nouveau Khalife de la confrérie Mouride

Mr.Ahmed Toufiq s'entretient avec le ministre saoudien du Hajj et de l'Omra

Allocution de Mr. Ahmed Toufiq au forum pour le renforcement de la paix dans les sociétés musulmanes

Le Complexe administratif et culturel des Habous de Casablanca, un nouveau jalon dans la concrétisation du programme d’édification de complexes intégrés dans différentes villes du Royaume (M. Toufiq)

Allocution de M. Ahmed Toufiq Président Délégué de la Fondation Mohammed VI des Ouléma Africains

Ahmed Toufiq : «Grâce aux orientations Royales, le Maroc adopte une architecture de prédication moderne et rigoureuse répondant aux besoins des fidèles et préservant la religion contre toute instrumentalisation»

Colloque International sur l’interdiction de l'incitation à la haine Suivi du Plan d'action de Rabat: Allocution de Mr. Ahmed Toufiq

Plus d'articles

facebook twitter youtube