islamaumaroc

Message Royale aux pèlerins marocains au titre de la saison du pèlerinage 2016/1437

Sa Majesté le Roi Mohammed VI, Amir Al Mouminine, que Dieu l'assiste, a adressé un message aux pèlerins marocains au titre de l'année2016/1437, et dont le premier groupe a quitté, samedi 20 août 2016, le Royaume à destination des Lieux Saints de l'Islam.

Voici le texte intégral du message royal dont lecture a été donnée par le ministre des Habous et des affaires islamiques, Ahmed Taoufiq. 

"Louange à Dieu Prière et salut sur le Prophète, Sa famille et Ses compagnons.

Nos pèlerins bénis,.

Que Dieu vous garde et vous protège,.

Assalamou alaikoum warahmatoullahi wabarakatouh,.

Il Nous est agréable, en Notre qualité d’Amir Al-Mouminine, Protecteur du Dogme et de la communauté des Croyants et investi de la mission de veiller à la célébration, en tout temps, de ses rites, de vous adresser ce Message Royal à travers le premier contingent en partance pour les Lieux Saints. Il renferme l’expression la plus sincère de Notre grande sollicitude et de Nos prières, ainsi que Nos Hautes Instructions pour vous concernant l’accomplissement, dans les formes requises, de l’obligation du Hajj. Nous y prions également pour que votre pèlerinage soit agréé et votre effort récompensé, que vous soyez sains et saufs à l’aller comme au retour, et que vous ayez droit à la plus grande des rétributions. 

Vous n’êtes pas sans savoir, honorables pèlerins, toute la sollicitude et tout l’intérêt dont Nous entourons cette obligation majeure de l’Islam. C’est, en effet, la pratique cultuelle qui s’impose au moins une fois dans toute une vie, et qui marque la fin de la révélation des dogmes de l’Islam, comme en témoigne la Parole de Dieu : « Aujourd’hui, J’ai rendu votre religion parfaite, j’ai parachevé ma grâce sur vous, J’agrée l’Islam comme étant votre religion ». En effet, ce verset a été révélé à l’occasion du Grand Pèlerinage intervenu au cours de la dixième année de l’Hégire, attestant ainsi la corrélation entre le rite du pèlerinage et le parachèvement, par Dieu, des préceptes constitutifs de l’Islam et la pleine grâce qu’Il accorde à l’ensemble de Ses serviteurs croyants. Félicitez-vous donc, honorables pèlerins, pour la grâce dont Dieu vous a comblés en vous permettant d’accomplir cette obligation et d’être présents à ce grand rassemblement. 

Nous partageons avec vous l’émotion sincère et débordante dont la foi emplit vos cœurs, tout comme Nous suivons avec intérêt et sollicitude ce que vous entreprenez pour vous acquitter d’un précepte majeur de votre religion dans la Maison sacrée de Dieu, dont Il a dit : « La première maison qui ait été fondée pour les hommes est, en vérité, celle de Bakka : Elle est bénie et elle sert de direction aux mondes. On trouve des signes évidents dans ce lieu, où se tenait Abraham. Quiconque y pénètre est en sécurité ». 

A cette occasion, Nous vous rappelons –car le rappel est bénéfique pour les croyants- que ce précepte clairement énoncé, recèle un sens et recouvre des conditionnalités, des éléments constitutifs, des actes surérogatoires et des vertus qui lui sont propres, et pour la concrétisation desquels les fidèles doivent faire preuve d’émulation en vue de bénéficier de la récompense et de l’agrément divins.

L’observation de l’Ihram par le renoncement aux signes extérieurs de la vie d’ici-bas, l’abandon des effets taillés sur mesure ou enveloppant le corps, tout comme l’application à scander en continu la talbiya (répondre à l’appel de Dieu), le tahlil (la proclamation de l’unicité de Dieu), à invoquer le nom d’Allah et à solliciter Son pardon et Sa miséricorde, ne font que renvoyer à ce qui doit être fait en parallèle. Il s’agit, en effet, de se défaire des vices terrestres et des tares abjectes comme l’égoïsme, le pharisaïsme, la pratique du mensonge et la fausse dévotion. Un égoïsme qui incite à bafouer les droits d’autrui et à profaner les sacralités.

Le sens noble de ce rituel tient au fait qu’il est la preuve que les musulmans se rassemblent chaque année dans le cadre d’une rencontre spirituelle où ils s’engagent devant le Seigneur des mondes à s’entraider dans la pratique de la charité et la piété, et dans ce qui conduit à leur salut, tant dans le monde ici-bas que dans l’au-delà, dans un esprit de tolérance et de fraternité, se conformant ainsi au hadith du Prophète, prière et salut sur lui : « L’un de vous n’a la foi que s’il aime pour son frère ce qu’il aime pour lui-même ». 

Dans le même ordre d’idées, Nous vous rappelons -que Dieu vous garde- que le devoir du Hajj ne s’accomplit pleinement que, si l’action est jointe à la connaissance, et la conduite à la morale. Nous sommes persuadé que, pour votre pèlerinage, vous vous êtes armés des directives nécessaires et de la connaissance requise des composantes et des obligations inhérentes au Hajj, par l’entremise des vénérables oulémas de Notre Royaume et sous l’égide de notre ministère des habous et des affaires islamiques. S’ajoute à cela ce qui sera mis à votre disposition, une fois sur les Lieux Saints, de la part des érudits et des foukahas, hommes et femmes, en termes d’assistance et d’orientation, de sorte que vous puissiez accomplir ce devoir dans les formes souhaitées. 

Or, le fiqh des prescriptions ne présente d’avantage que si celles-ci sont appliquées, comme l’atteste le verset coranique suivant : « Le pèlerinage a lieu en des mois déterminés. Le pèlerin devra s’abstenir de toute cohabitation avec une femme, de libertinage et de disputes, durant le pèlerinage ». Amabilité, tolérance et rejet de la discorde sont, donc, les maîtres mots de la conduite morale du pèlerin.

Si Dieu a imposé aux pèlerins de renoncer aux plaisirs pendant la pratique de ce grand rituel, de se montrer tolérants dans leurs rapports avec autrui, de se garder de toute velléité d’antagonisme, de surenchère, de polémique et de dispute, c’est bien parce que le pèlerinage est un rituel qui s’accompagne de phénomènes de congestion et de bousculade. S’y rassemblent, en effet, des musulmans venus de tous les horizons dans un espace restreint et pendant une période de temps limitée. Ils y accomplissent leurs rites en faisant preuve de patience et de retenue et en s’élevant au-dessus de tout penchant égoïste. Telles sont, en effet, les vertus que l’Islam incite vivement les musulmans à embrasser. 

Tâchez donc, -que Dieu vous garde-, pendant que vous accomplissez le rituel du Hajj, d’épouser les nobles valeurs de l’islam et de mener à bien les pratiques cultuelles propres au pèlerinage conformément aux heures et aux obligations y afférentes. Continuez à scander la talbiya et à entonner la formule attestant l’unicité de Dieu, et persistez à demander le pardon divin et à solliciter les bonnes grâces du Seigneur par les dévotions surérogatoires. Tels sont vos viatiques salutaires et la voie judicieuse à suivre pour que vous puissiez obtenir le pardon et la bénédiction auxquels vous aspirez, et ce, en accord avec le Hadith du Prophète, paix et salut sur lui : « Le pèlerinage agréé n’a de récompense que le Paradis ». 

Honorables pèlerins,.

Vous n’ignorez pas ce que cela signifie que de vous atteler à accomplir le devoir du pèlerinage en cette période majeure où les musulmans affluent de partout dans le monde en réponse au verset suivant : « Et fais aux gens une annonce pour le Hajj. Ils viendront vers toi, à pied, et aussi sur toute monture, venant de tout chemin éloigné. Ils y viennent pour être témoins des avantages qui leur ont été accordés et pour invoquer le nom d’Allah pendant des jours déterminés ». Vous avez conscience du devoir qui vous incombe de représenter votre pays comme il se doit, pendant ce grand rassemblement islamique, et d’incarner Notre attachement à ce que, dans notre Royaume, l’islam soit pratiqué conformément au schéma voulu par Dieu. Une religion du juste milieu où il n’y ni excès, ni extrémisme, ni repli sur soi, ni radicalisme. Mais bien une confession fondée sur l’esprit d’entraide, de solidarité et d’exemplarité dans le comportement vis-à-vis d’autrui. C’est ainsi que nous battrons en brèche l’image stéréotypée que les adversaires de l’Islam et ses adeptes radicaux colportent sur son compte. Soyez donc, honorables pèlerins, les ambassadeurs de votre pays en personnifiant les valeurs sublimes de l’Islam et en vous attachant à symboliser l’essence de votre identité culturelle marocaine, axée sur le pluralisme et l’unité du rite, sous la houlette de la monarchie constitutionnelle et de la commanderie des croyants. 

Comme vous le savez, nous n’avons ménagé aucun effort pour que ceux parmi nos sujets qui en ont les moyens puissent accomplir aisément le rituel du Hajj. Nous avons réaffirmé à Notre ministre des affaires islamiques que le nécessaire devait être fait pour faciliter la pratique de ce grand précepte en assurant l’encadrement de nos pèlerins par les délégations religieuse, médicale et administrative les accompagnant, et en leur fournissant les prestations de service nécessaires dans ces lieux sacrés. A cet égard, Nous vous conseillons d’appliquer toutes les instructions liées à la pratique de vos rituels, selon les formes requises et dans un esprit d’ordre et de discipline. Nous vous recommandons aussi de vous conformer aux dispositions prises par les autorités saoudiennes pour l’organisation de ce grand rassemblement. A ce propos, Nous exprimons Notre grande estime à Notre Frère, le Serviteur des deux Saintes Mosquées, le Roi Salmane Ibn Abdulaziz, que Dieu le garde et lui accorde longue vie, pour les efforts qu’il déploie, en plaçant en tête de ses priorités et de ses préoccupations la responsabilité de servir les hôtes du Seigneur, en veillant à ce que, dans les lieux saints, les services et les installations dédiés au pèlerinage offrent toutes les conditions de confort et de tranquillité. Que Dieu l’assiste et le rétribue de fort belle manière pour son action en faveur de l’Islam et des musulmans. 

Nos pèlerins bénis,.

Lorsque, par la grâce de Dieu, vous aurez accompli vos rituels et atteint les finalités que vous vous êtes fixées en ces lieux saints, célébrez les bienfaits de Dieu qui vous a permis d’accomplir le Hajj et de vous acquitter de tous les préceptes fondateurs de l’Islam. En vous rendant à la mosquée du Prophète et en vous tenant devant la sainte coupole, imprégnez-vous de toute la grandeur du Messager de Dieu, Notre Vénérable Aïeul, paix et prière sur lui, en ayant à l’esprit que Dieu nous a fait généreusement don de l’ultime prophétie dont il a été le récipiendaire privilégié, ainsi que de la plénitude de sagesse et de discernement dont il est porteur. Priez pour lui dans le recueillement total afin d’en être largement récompensés, comme en atteste le Hadith suivant : « Dieu prie dix fois pour celui qui prie pour moi une fois ».

Rappelez-vous en ce lieu grandiose le devoir qui vous incombe d’élever des prières pour Votre Roi-Commandeur des Croyants, qui veille à votre bien-être et votre unité religieuse et nationale, ainsi qu’à la stabilité, la sécurité, le développement et la prospérité de votre pays. Priez Dieu le Très-Haut de Nous assister en permanence, de nous inspirer sagesse et discernement et de nous combler en la personne de Notre Prince Héritier, Son Altesse Royale le Prince Moulay El Hassan et de l’ensemble de Notre Famille Royale Chérifienne, par toute chose apportant joie et quiétude. Puisse Dieu accorder Sa grâce et Sa bénédiction à feu Notre Auguste Grand-Père et Notre Vénéré Père, feu Leurs Majestés les Rois Mohammed V et Hassan II, pour leurs éminentes actions et leurs grandes réalisations. Fasse-t-Il que notre pays bénéficie de Son infinie protection. 

Nous prions enfin le Très-Haut de vous garder sains et saufs à l’aller comme au retour, d’agréer votre hajj et de vous récompenser pour vos dévotions. 

Wassalamou alaikoum warahmatoullahi wabarakatouhou ».

Voir aussi

Sa Majesté le Roi prononce un discours à l'occasion de l'ouverture de la 1-ère session de la 4ème année législative de la 10-ème législature

Sa Majesté le Roi adresse un discours à la Nation à l'occasion du 66-ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple (texte intégral)

Sa Majesté le Roi adresse un Discours à la Nation à l'occasion de la Fête du Trône

Discours de SM le Roi à l'occasion de la visite de Sa Sainteté le Pape François au Maroc (Texte intégral)

SM le Roi adresse un discours à la Nation à l’occasion du 43-ème anniversaire de la Marche verte

SM le Roi adresse un message aux participants à la 2ème Conférence internationale sur le dialogue des cultures et des religions

Discours de SM le Roi à la Nation à l'occasion du 65ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple (texte intégral)

SM le Roi adresse un Discours à la Nation à l'occasion de la fête du Trône

Discours de SM le Roi adressé à la Nation à l’occasion du 64-ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple

SM le Roi adresse un discours à la Nation à l'occasion du 64-ème anniversaire de la Révolution du Roi et du Peuple

Texte intégral du discours royal à l’occasion du 18-ème anniversaire de l’accession du Souverain au Trône de Ses glorieux ancêtres

SM le Roi adresse un discours à la Nation à l’occasion de la Fête du Trône

Plus d'articles

Commanderie des Croyants

Sa Majesté le Roi prononce un discours à l'occasion de l'ouverture de la 1-ère session de la 4ème année législative de la 10-ème législature

Ministère

facebook twitter youtube