Ouverture à Rabat des travaux de la 25ème session ordinaire du Conseil Supérieur des Oulémas
islamaumaroc

Ouverture à Rabat des travaux de la 25ème session ordinaire du Conseil Supérieur des Oulémas

La 25e session ordinaire du Conseil supérieur des oulémas se penche sur la révision de son programme d’action pour passer au contrôle de la sécurité spirituelle du Royaume

Les travaux de la 25ème session ordinaire du Conseil Supérieur des Oulémas se sont ouverts, vendredi 15 décembre 2017 soir à Rabat, avec la Haute Approbation de SM le Roi Mohammed VI, Amir Al-Mouminine, Président du Conseil supérieur des oulémas. 

Dans une allocution à la séance d'ouverture de cette session, déroulée en présence du ministre des Habous et des affaires islamiques, Ahmed Toufiq, le secrétaire général du conseil, Mohamed Yssef, a présenté le bilan du conseil pour l’année précédente ainsi que le rapport annuel.

M. Yssef a indiqué que le rapport annuel présenté par M. Toufiq devant SM Le Roi, Amir Al Mouminine, lors de la veillée religieuse à l'occasion de l'Aid Al Mawlid Annabaoui Acharif, jette la lumière sur le bilan des activités du Conseil supérieur et des Conseils locaux des oulémas. Ce rapport comporte quatre chapitres consacrés aux activités des femmes érudites et des oulémas, du secrétariat général et du comité des finances participatives, ainsi que l’action du conseil européen des oulémas marocains.

Il a relevé que le rapport de cette année comprend un volet se rapportant à la gestion par les oulémas de la question des finances, l’économie et les affaires après la création, sur hautes instructions du Souverain, du comité Charia de la finance participative.

Dans ce sens, M. Yssef a précisé que ce comité créé au sein de l’instance de l’iftae du conseil, est chargé de statuer sur la conformité avec les préceptes de l’islam des produits des finances participatives proposés par les établissements bancaires à leurs clients, soulignant que la création de ce comité est intervenue dans le sillage de la restructuration du champs religieux.

Le secrétaire général a soulevé dans ce cadre les différentes caractéristiques de cette restructuration dont la mise en œuvre ne cesse d'impulser et de renouveler le champ religieux en vue de prémunir le Maroc contre les velléités d'extrémisme.

Il a salué à cet égard le travail de l'Instance de l'iftae, et à travers elle, le comité des finances participatives et sa contribution à la réussite de l'expérience marocaine en matière des banques participatives, soulignant que la création de ce comité a été un pari pour les érudits marocains et leur capacité à aborder ce domaine. 

M. Yssef s’est félicité également des résultats du travail accompli par les oulémas pour inculquer les valeurs de l'Islam à la société et consolider la communion entre les oulémas et la Oumma, appelant les participants à cette session à tenir compte du rôle grandissant des oulémas dans leur société, notamment ceux qui gèrent une institution nationale et constitutionnelle ancestrale comme le Conseil supérieur des oulémas, pour conforter les acquis et défendre les constantes de la Nation.

Par ailleurs, le secrétaire général du Conseil a souligné le renforcement des liens spirituels du Maroc avec l'Afrique et qui confirment sa vocation subsaharienne très ancrée dans l'histoire, notant que l’orientation africaine du Royaume allie les volets matériel et spirituel.

Après avoir rappelé que le Maroc constitue un havre de paix et de stabilite, M. Yssef a relevé l'importance accordée à la prêche du vendredi et les mesures prises pour épargner les mosquées des prêches qui ne servent aucune cause.

Le secrétaire général du Conseil supérieur des Oulémas a, par ailleurs, mis en exergue les efforts déployés par SM le Roi Mohammed VI pour protéger et défendre les lieux saints de l'Islam, notamment Al-Qods Acharif.

Les travaux de cette session de deux jours, qui se tient conformément aux dispositions du dahir 1.03.300 du 02 Rabii I 1425 (22 avril 2004), portant réorganisation des conseils des oulémas tel qu'il a été modifié et complété, se poursuivront par l'examen des points inscrits à l'ordre du jour relatifs à l'évaluation de l'action dans les mosquées visant la protection des constantes de la nation à travers le contrôle des conseils des Oulémas locaux et l'examen des méthodes à même de diffuser la culture des valeurs auprès d'un grand nombre de citoyens conformément aux préceptes de la religion.

A l'ordre du jour de cette réunion, tenue en application des dispositions du Dahir n° 1.04.231 du 7 Moharram 1426 de l'hégire (16 février 2005), portant approbation du règlement intérieur du Conseil supérieur des Ouléma, figure aussi l'examen du projet du plan d'action annuel au titre de l'année 2018 et du projet du budget du Conseil supérieur des Oulémas et des Conseils des Oulémas au titre du même exercice.  

Voir aussi

La 26e session ordinaire du Conseil Supérieur des Oulémas approuve une série de recommandations

Clôture à Rabat des travaux de la 25ème session ordinaire du Conseil Supérieur des Oulémas

Message de fidélité et de loyalisme à SM le Roi, Amir Al Mouminine, à l'occasion de la clôture de la 22ème session ordinaire du Conseil Supérieur des Ouléma

Concours et Prix du Conseil Supérieur des Ouléma des prêches du vendredi

Création de la Commission des finances participatives au sein de l’instance de l’Iftae (avis religieux) du Conseil Supérieur des Oulémas

Conseil supérieur des Oulémas

Message de fidélité et de loyalisme à SM le Roi, Amir Al Mouminine, à l'occasion de la clôture de la 18eme session ordinaire du Conseil Supérieur des Ouléma

Clôture à Ouarzazate de la 18ème session de printemps du Conseil supérieur des oulémas

Conseil Supérieur des Oulémas tient sa 18 ième session ordinaire à Ouerzazate

Plus d'articles

facebook twitter youtube