ministère des habous et des affaires islamiques Direction des affaires islamiques
Dimanche 20 Ramadan 1440 / 26 Mai 2019

Photos

Publications

Circulaires

Il n'y a aucun article à afficher

Activités

Conventions

Agenda

Aucun evenement

Annonces

islamaumaroc

Les habous islamiques au Royaume du Maroc, de Cheikh Mohammed Al Mekki Annassiri

Les habous islamiques au Royaume du Maroc,  de Cheikh Mohammed Al Mekki Annassiri

A l’occasion des activités culturelles parallèles aux causeries religieuses, une conférence sur le livre « Le waqf islamique au Royaume du Maroc » de l’auteur Cheikh Mohammed Al Mekki Annassiri a eu lieu lundi 13 mai 2019à Dar Al Hadith AL Hassania à Rabat. Ladite conférence a été supervisée par Mr. Mohammed AL Yaâlaoui ( secrétaire général de Dar AL Hadith AL Hassania).

Une présentation de l’auteur du livre Cheikh Mekki Annassiri  (1906-1994) a eu lieu, en évoquant sa carrière scientifique et professionnelle. Mr. EL Yaâlaoui a souligné l'importance de Waqf dans l'islam comme organisme de bienfaisance mentionné dans le hadith: « Si le fils d'Adam meurt, son travail est interrompu, sauf de trois: la charité en cours, ou la connaissance bénéfique, ou un fils qui prie pour lui» comme indiqué par la majorité des savants. 

Il a également souligné que le livre est à l'origine d'un rapport présenté par le cheikh Mekki Ennassiri à la Conférence générale islamique en Syrie indiquant ce que fut le waqf avant la période coloniale et ce qu’est devenue après la colonisation.

  1. Le premier conférencier le Pr. Najji Lamine (Professeur de l'enseignement supérieur à Dar Al Hadith AL Hassania) a parlé dans son discours du rôle des sultans et rois du Royaume et de ses Oulémas dans la préservation du waqf islamique qui est garant des rituels religieux. Il a également souligné l'extrême soin que les chercheurs ont eu quant au respect des normes du contrôle du Waqf , et que la raison d'écrire ce livre vient du fait du non-respect desdites normes par les colonisateurs . Il a également souligné les dommages qui pourraient être causés aux organisations civiles et les institutions sociales en raison du manque de respect pour ces normes ; tels qu’avoir des gangs criminels, et la commercialisation des filles, la diffusion de l’évangélisation et l'exode des cerveaux et ainsi de suite. Pour conclure, le non-respect des normes du waqf engendre sa disparition et donc influence négativement la société.
  2. Le professeur Majida Ziani (Professeur de l'enseignement supérieur à Dar AL Hadith Al Hassania) a parlé du livre « Le waqf islamique au Royaume du Maroc »du point de vue juridique.  Elle a souligné que le ciblage du waqf par les colonisateurs était dû au fait que ce dernier était une source économique importante, ce qui obligea le pouvoir colonial de le changer au domaine public. La conférencière a souligné que la défense du Waqf est dûe à deux raisons importantes :
    1. la conviction de que les objectifs coloniaux était de détruire cet héritage.
    2. la conviction de la centralité des habous et que « la question de vie ou de mort », étant donné qu’il est le seul garant pour la réalisation des rites religieux.

La conférencière a essayé de mettre l’accent sur la dimension juridique et réglementaire du waqf, étant donné que le livre est considéré comme un document juridique plaidant pour le waqf, réfutant ainsi les allégations des colonisateurs qui ont essayé de prétendre que la gestion du waqf est faite selon ce qui a été convenu dans le traité du protectorat. Cependant, Cheikh Mekki  Ennassiri a démontré, à travers son livre, les intentions corrompues des colonisateurs et a tenté de désarmer leur légitimité juridique, accentuant quelques preuves ; telles que la location à long terme qui dépasse neuf ans à trente ans.

3.Le troisième conférencier, le professeur Ahmed Al Khateb (Professeur de l'enseignement supérieur à Dar Al Hadith Al Hassania) a mis l'accent sur le côté historique de ce livre, en soulignant que Cheikh Mekki Ennassiri était méticuleux quant aux faits historiques. En fait, sa connaissance en langues étrangères lui a permis d’utiliser des sources marocaines et étrangères. Le conférencier a également parlé du contexte dans lequel la réalisation de ce livre a eu lieu, en le décrivant par « contexte de l’hypocrisie coloniale ». Cheikh Mekki Ennassiri, a été dans ce contexte, un combattant dans le mouvement national pour défendre le waqf.

Le conférencier a également souligné que ce livre est un document de référence pour la défense du waqf pas seulement au Maroc mais dans tous les pays islamiques.

4. Le quatrième conférencier le Pr. Abdel Moniïm Chuqairi (Professeur de l'enseignement supérieur à Dar Al Hadith Al Hassania) considère ce livre comme une preuve que Cheikh Mekki Ennassiri était un homme qui avait une grande conscience historique. En fait, il était également conscient de l’importance du côté économique du Waqf. L'objectif du colonisateur était de camoufler le côté religieux du waqf, à travers l’augmentation des prix des hamams (bains maures) qui étaient des lieux de purification. Le waqf relatif aux étudiants et aux katatibs coraniques ont été arrêtés, vu que le colonisateur a réalisé l'importance de Waqf dans la diffusion de la science. Par conséquent, les personnes qui travaillaient dans le domaine religieux étaient les plus lésés.

5-Le dernier conférencier, le professeur Tayeb Al Mennouar (Professeur de l'enseignement supérieur à Dar Al Hadith Al Hassania) a souligné que Cheikh Mekki Ennassiri a suivi dans livre les savants invétérés en invoquant des preuves et des positions loin de l'émotion. Le conférencier a mis l'accent sur la carrière de Cheikh Mekki Ennassiri qui influençait positivement l'Etat et la religion, en considérant que le contrôle étranger sur le waqf a conduit à l'arrêt et l'absence de salaires appartenant au domaine religieux et à la réduction des dépenses relatives la religion islamique. 

Il a été rapporté que le cheikh Mekki Ennassiri a déposé plusieurs pétitions indiquant que la question religieuse Waqf appartient à la religion et que toute atteinte au waqf est une atteinte à la religion.

 

 

facebook twitter youtube