redirection fm6oa

islamaumaroc

Allocution du Président délégué de la «Fondation Mohammed VI des ouléma africains» À l’occasion de l’annonce de l’acte constitutif

Allocution du Président délégué de la «Fondation Mohammed VI des Ouléma Africains» à l’occasion de l’annonce de l’acte constitutif, Casablanca le 26 Ramadan 1436 (13 juillet 2015)

Louange à Dieu, Seigneur des mondes,

Que la prière et la paix soient sur le meilleur des Messagers, sur Sa famille et Ses compagnons,

 

Votre Majesté, Amir Al Mouminine,

Voici présent devant Votre Majesté, un rassemblement d’Ouléma et de Alimates, venus de trente pays d’Afrique, pour participer à la cérémonie marquant la création de la «Fondation Mohammed VI des Ouléma Africains», comblés de joie à l’annonce de Votre décision de créer cette institution bénie. Une élite représentative de ces mêmes Ouléma, venus d’une vingtaine de pays, avait précédemment pris connaissance de ce projet, avant la publication du Dahir portant création de cette Fondation, et a eu l'occasion de le discuter et de l’enrichir de ses idées et suggestions, lors d’une réunion tenue à Rabat le 1er juin dernier.

 

Votre Majesté, Amir Al Mouminine,

Votre décision de créer cette Institution n’est pas liée à une circonstance particulière; elle ne procède pas non plus d’une idée fortuite. Elle est l’expression d’un travail en profondeur, adossé à un riche capital accumulé dans les relations du Royaume du Maroc avec ces pays par le passé, tout comme elle se base sur une conjonction de points d’intérêts communs en rapport avec le présent et l’avenir.

S’agissant des liens enracinés dans le passé, ils se manifestent à travers le brassage humain entre le Royaume du Maroc et les profondeurs subsahariennes du contient africain, comme ils se révèlent dans le patrimoine civilisationnel et culturel commun, ainsi qu’en témoigne, en particulier, l’unité du facteur religieux dans ses dimensions se rapportant à la doctrine, au rite et à la sensibilité spirituelle.

Il s’agit à la fois d’un patrimoine, matériel et spirituel, rationnel et affectif, qui a résisté aux entreprises visant à isoler le Maroc de sa profondeur africaine durant les quatre derniers siècles, comme il a résisté et résiste encore face aux tentations idéologiques de différentes obédiences.

Dans ce contexte, il est loisible à tout observateur de constater que la création de la «Fondation Mohammed VI des Ouléma Africains» est un projet qui s’inscrit dans le cadre de la continuité et de l’accumulation historique, ainsi que dans l’engagement renouvelé dans l’exercice de la Haute responsabilité qui Vous incombe pour la promotion de ces relations, particulièrement en ce qui a trait à la protection de la foi et du culte qui relève de Imarat Al Mouminine. Parmi les marques de cet engagement durant les dernières décennies, il y a lieu de mentionner la construction de mosquées dans ces pays, la présence régulière des Ouléma Africains aux causeries hassaniennes du Ramadan, la création de la Ligue des Ouléma du Maroc et du Sénégal, la mise en place de l’Institut des Etudes Africaines et l’organisation de conférences sur les Tariqas soufies.

Quant à la corrélation entre la mise en place de cette Fondation et les préoccupations du présent et de l’avenir, elle apparaît à travers deux éléments saillants: premièrement, les attentes exprimées, à titre officiel de la part des pays africains, qui se déclinent en particulier dans les demandes adressées à Votre Majesté, concernant le besoin de formation d’imams et de prédicatrices (Morchidates), partant de leur intime conviction quant à l’importance de l’encadrement pertinent du fait religieux, en conformité avec les traditions magnanimes et pondérées, telles que consacrées depuis longtemps dans ces pays.

Le deuxième élément tient à l’ardente aspiration exprimée par les Ouléma Africains qui procède de leur fidélité à leurs ancêtres, lesquels, pour la plupart, ont acquis leur savoir religieux et leur pratique comportementale auprès de maîtres et érudits au Maroc. Il s’agit d’une réalité qui ne saurait être suspectée de vantardise ou de condescendance, mais qui montre combien il est important de mettre à contribution, de manière judicieuse, ce patrimoine commun et de mettre en place un cadre adéquat, aux plans rationnel, scientifique et organisationnel, pour une fructification durable et pertinente de ce patrimoine. D’autant plus qu’une œuvre dédiée sincèrement au service de la religion ne peut qu’être exempte de mobiles cachés ou d’objectifs inavoués.

Il s’agit, en l’occurrence, d’une entreprise sous-tendue par la sincérité de l’engagement contracté envers Dieu pour faire parvenir Sa Parole, qui est au centre de la noble mission des Ouléma, une mission qui ne saurait se démarquer de la finalité de réaliser les intérêts des humains sur terre. Or cet intérêt réside essentiellement dans la réalisation de la paix, de la stabilité et d'œuvres utiles portées par les valeurs de la religion, pour autant que celle-ci soit pertinemment comprise et que sa pratique soit prémunie de l’ignorance, de la déviation et de l’extrémisme.

 

Votre Majesté, Amir Al Mouminine,

La « Fondation Mohammed VI des Ouléma Africains» se veut un espace pour l’effort d’Ijtihad recommandé, afin de tirer bénéfice, de manière circonstanciée et selon les possibilités offertes, du modèle de gestion du fait religieux tel que Votre Majesté l’a initié, dans ses volets relatifs à la pensée, à l’encadrement et aux prestations de service. Il ne s’agit nullement de l’export ou de l’import d’un modèle, mais de saisir les opportunités que celui-ci offre, au regard des constantes communes qui lui servent de soubassements, pour se mettre en adéquation avec les options modernistes dans leur aspect politique et en matière des droits, et ce dans l’harmonie totale avec les commandements catégoriques des prescriptions de la charia magnanime. Il s’agit là d’une question centrale pour les musulmans à l’époque contemporaine.

Du fait même que la femme et l’homme assument, sur un pied d’égalité, dans le modèle marocain, l’engagement au service de la religion ainsi que la responsabilité de la préserver et d’éclairer la voie pour une vie digne selon ses préceptes, Votre Majesté a eu à cœur d’assurer la présence significative des femmes Alimates africaines à cette rencontre, ce qui augure du rôle agissant qui lui reviendra, In Chaallah, dans la dynamisation des activités de la Fondation.

 

Votre Majesté, Amir Al Mouminine,

Les dispositions du Dahir portant création de la Fondation sont très explicites en ce qui concerne les considérants et les objectifs, de sorte qu’ils s’inscrivent en harmonie avec les données sus-indiquées. Elles stipulent en particulier que la création de sections de la Fondation dans les pays devra nécessairement se faire dans le respect des lois en vigueur dans ces pays. Cela signifie sans ambages que la Fondation ne saurait se substituer à nulle autre institution officielle ou privée, quelle qu’en soit la nature, sachant que, dans le cadre de la concertation tout à fait normale, elle est appelée à coopérer avec toute structure assumant des missions similaires et œuvrant à assurer le bien et la quiétude des pays concernés.

 

Votre Majesté, Amir Al Mouminine,

Suivant les hautes orientations de Votre Majesté pour dynamiser le rôle de la Fondation dans les plus brefs délais, deux réunions seront tenues, par la grâce de Dieu, avant la fin de l’année. La première en septembre prochain pour parachever la mise en place des structures de la Fondation, débattre des modalités de donner effectivité à ses structures centrales et locales,et élaborer un document de stratégie à court et à moyen terme, la seconde en novembre prochain, avec les sections qui auront fait aboutir les démarches de leur mise en place dans leurs pays, en vue de définir le programme d’action au titre de l’année suivante.

Puisse Dieu bénir Vos actions, couronner de succès Vos initiatives et agréer Vos bonnes œuvres. Que la Paix, la Miséricorde et la Bénédiction de Dieu soient sur Votre Majesté.

إمارة المؤمنين

جلالة الملك يوجه خطابا ساميا إلى الأمة بمناسبة ذكرى ثورة الملك والشعب

أعضاء مؤسسة محمد السادس للعلماء الأفارقة

membres fm6oa